header
HOME
KircheneintrittKontakteStellen DE / FR
RefBEJUSO

Nouveaux visages pour l’arrondissement jurassien

Réunis en Synode samedi 12 juin dernier à Courtelary, les délégués des Eglises réformées ont officiellement accueilli une dizaine de professionnel·le·s qui se sont engagés à faire vivre la région.

Trois consécrations au ministère pastoral, une reconnaissance de ministère de catéchète professionnel et cinq installations dans plusieurs services ont eu lieu lors du culte du Synode de l’arrondissement jurassien des Eglises réformées. Un accueil officiel, qui pour certains, avait été repoussé à plusieurs reprises en raison des mesures de restrictions liées au coronavirus. 

Trois pasteurs ont été consacrés. Chacun·e a eu droit à une brève présentation de la part du pasteur et conseiller synodal Philippe Kenubühler. Le pasteur de St-Imier Macaire Gallopin, citadin de Genève qui développe un intérêt pour les questions écologiques, notamment avec un projet de jardin de permaculture dans lequel s’est lancé sa paroisse. La pasteure de Courtelary Maëlle Bader, qui affiche une grande capacité créatrice et une préoccupation pour les questions de genre. Le pasteur de Haute-Birse Thierry Dominicé, jeune père de famille, également originaire de Genève, friand de débats et de confrontations d’idées. 

Graphiste indépendant, Olivier Jordi a eu droit à la reconnaissance de son ministère de catéchète professionnel après quatre années de formation. Il exercera dans la paroisse de Bévilard. La célébration s’est poursuivie par un enchaînement d’installations : Janique Perrin, responsable de la formation pour de l’arrondissement. Daniel Chèvre, qui est désormais l’animateur Terre Nouvelle de référence. Florence Ramoni et Alain Wimmer, qui ont repris respectivement en tant qu’aumônière et pasteur l’aumônerie des personnes en situation de handicap. Adeline Wehrli, qui s’occupe désormais de la gestion des camps humanitaires Inter’Est. 

Les membres du Conseil du Synode jurassien ont également été installés lors de la célébration. Il se compose de Sylvano Keller à la présidence, Martin Keller au département Œcuménisme-Terre Nouvelle-Migration, Daphné Reymond à la Diaconie, Dominique Desikvestri à la Catéchèse, Marie Louise Hoyer au département Paroisse-Formation, Gilles Bourquin à la Théologie et Katia Sulliger aux Services centraux. 

Photo: DR Légende : De gauche à droite : Janique Perrin, Alain Wimmer, Florence Ramoni, Thierry Dominicé, Daniel Chèvre, Maëlle Bader, Macaire Gallopin, Adeline Wehrli, Olivier Jordi.

Photo: DR
Légende : De gauche à droite : Janique Perrin, Alain Wimmer, Florence Ramoni, Thierry Dominicé, Daniel Chèvre, Maëlle Bader, Macaire Gallopin, Adeline Wehrli, Olivier Jordi.

Lors de la session synodale, les délégués ont accepté le rapport 2020, avec une volonté de généraliser l’écriture épicène. Ils ont également validé les comptes 2020 qui affichent un déficit de 174'546 francs pour un total de charges de 1'237'092 francs. La cible Terre Nouvelle a fait l’objet d’une discussion fournie. Après délibération, elle est volontairement maintenue à 700'000 francs, bien que la somme semble difficile à atteindre surtout avec les diminutions de rentrées qui vont toucher les paroisses. Spécialement invitée pour l’occasion, la présidente des Eglises réformées Berne-Jura-Soleure Judith Pörksen Roder a tenu à remercier l’ensemble des personnes sur place pour le travail et la créativité déployée durant la période de pandémie. 

L’assemblée du Centre social protestant (CSP) et celle du Centre de Sornetan se sont également déroulée durant cette session. Les responsables du CSP se félicitent d’avoir remporté plusieurs appels d’offres dans le domaine l’intégration professionnel. Un effort particulier se poursuivra en faveur des personnes précarisées par la pandémie. Un nouveau magasin Régénove s’ouvrira prochainement à Bienne dans les anciens locaux Gassmann. Le rapport de gestion 2020 et les comptes 2020, presque équilibré, avec un Bilan de 8'434'723 francs, ont été acceptés. 

Du côté du Centre de Sornetan, l’assemblée a pris un moment solennel pour prendre congé du personnel qui a cessé ses activités lors de la fermeture définitive du centre, en décembre dernier. Les comptes avec valeur de liquidation, qui affichent un déficit de 144'715 francs, ont été acceptés. La valeur des immeubles a été réévaluée de 1’524664 à 2'724'664 francs. Le comité du centre a, de plus, reçu la compétence pour conclure des contrats de courtages aux conditions du marché pour la future ventes des immeubles. 

Nicolas Meyer